L'incendie de Mascara par le maréchal Clauzel

Aller en bas

L'incendie de Mascara par le maréchal Clauzel

Message  Admin le Ven 4 Mar - 17:07

L'incendie de Mascara par le maréchal Clauzel

avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 131
Age : 49
Localisation : Algérie
Date d'inscription : 28/10/2008

http://mascara29.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Un témoignage sur l'incendie de Mascara

Message  Admin le Ven 4 Mar - 18:00

« Cependant chacun se demandait, au quartier général, ce qu'on était venu faire à Mascara, et personne ne pouvait répondre à cette question.
Enfin, on annonça que Mascara était une très mauvaise position, sans influence sur le pays, où il était inutile que nous missions un bey, et qu'en conséquence on allait la brûler pour ne pas la laisser à Abd-el-Kader.

Ceci était contradictoire : car si la ville était de si peu d'importance, quel intérêt avions- nous à ce que l'Émir ne pût l'occuper?

Cette détermination fut prise le 8; la nouvelle s'en répandit aussitôt dans l'armée, ce qui amena un grand désordre, les soldats s'imaginant qu'on devait sur-le-champ passer à l'exécution. Il fallut battre la générale pour rétablir l'ordre parmi les troupes.
Ce même jour, on brûla les portes de la ville, les affûts des pièces trouvées à Mascara, au nombre de vingt environ, tous les bois de construction, le soufre, les cordages, en un mot, tout ce que l'on trouva dans l'arsenal d'Abd-el-Kader.
Le 9, au matin, la triste population juive sortit de la ville chargée du peu d'effets qui lui restait, et se réunit au cimetière de l'Est sur la route de Mostaganem.

On mit alors le feu partout.
Les remparts semblaient devoir résister seuls à cet incendie. Par la négligence de l'étatmajor, les chameaux destinés au transport des munitions, ne s'étant pas trouvés à' leur poste au moment du départ, on fut obligé de laisser au milieu des flammes 150.000 cartouches.


L'armée s'éloigna alors poussant devant elle la population juive, et laissant des ruines derrière. Une épaisse fumée, chassée par le vent d'ouest, la poursuivit longtemps comme un remords que la barbarie envoyait à la civilisation.
L'armée s'éloigna alors poussant devant elle la population juive, et laissant des ruines derrière. Une épaisse fumée, chassée par le vent d'ouest, la poursuivit longtemps comme un remords que la barbarie envoyait à la civilisation.

Extrait de :
« Annales algériennes, Volume 2 »
Par Edmond Pellissier de Reynaud, Octobre 1854, page 30 et suivantes
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 131
Age : 49
Localisation : Algérie
Date d'inscription : 28/10/2008

http://mascara29.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Tableau représentant l'incendie de Mascara

Message  Mokhtar le Sam 5 Mar - 13:07

Tableau représentant l'incendie de Mascara

L'incendie de Mascara a été considéré par la France coloniale un fait d'armes tellement haut
que le roi de France, Louis-Philippe, a commandé, en 1836 pour le musée historique
de Versailles, au peintre Leblanc Théodore un tableau pour immortaliser l'évènement.


Source :
http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/


Dernière édition par Mokhtar le Sam 5 Mar - 14:02, édité 1 fois

_________________
avatar
Mokhtar
Admin

Nombre de messages : 275
Age : 61
Localisation : Mascara
Date d'inscription : 19/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Réaction d'un député Français à l'incendie de Mascara

Message  Mokhtar le Sam 5 Mar - 14:00

Réaction d'un député Français à l'incendie de Mascara

Des passages du discours prononcé par Duvergier de Hauragne devant la Chambre des Députés, en 1836, relatifs à l’incendie de Mascara:


« Je me tairai également sur l'expédition de Mascara et même sur l'incendie de cette ville, la ville sainte, vous le savez. On prétend qu'il y avait nécessité.
Eh bien ! Quoique je ne conçoive pas bien comment l'incendie de quelques maisons, surtout quand on respecte les fortifications, pouvait, soit relever notre honneur, soit assurer le retour de nos troupes ; bien que je ne conçoive pas davantage jusqu'à quel point il était politique de blesser les indigènes dans leurs croyances en brûlant la ville sainte...


On y a mis le feu.

Malgré tout cela, à propos de l'expédition de Mascara, je me soumets et je me tais. Mais, messieurs, l'échec de la Macta une fois réparé, l'honneur de nos armes vengé, y avait-il nécessité d'entrer dans le système d'expéditions sans terme qui depuis a prévalu ?

Y avait-il nécessité de porter dans toutes les parties du pays le fer et le feu?
Y avait-il nécessité de brûler des villages, de détruire des moissons, d'emmener en otage des femmes et des enfants, de tuer des prisonniers....


Messieurs, j'ai la conviction profonde que le système suivi en Afrique ne peut conduire qu'à des désastres. Il est de mon devoir de le dire....


Source :
« Annales maritimes et coloniales / Partie non officielle, Volume 21 »
1836, pages 38 et suivantes

_________________
avatar
Mokhtar
Admin

Nombre de messages : 275
Age : 61
Localisation : Mascara
Date d'inscription : 19/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'incendie de Mascara par le maréchal Clauzel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum