Flèches et pierres polies

Aller en bas

Flèches et pierres polies

Message  Mokhtar le Jeu 31 Mar - 12:31

Flèches et pierres polies


" En 1892 et 1893 j'ai exploré un important atelier situé entre St-Hippolyte et Mascara, dans les rochers de grès aux formes bizarres. Dans mon journal d'excursions j'ai nommé cet endroit : station du Lièvre à cause d'un jeune lièvre dont j'avais fait la capture en ce lieu.

Or je note qu'avec les silex habituels du néolithique décadent j'ai recueilli deux fragments de haches polies : le tranchant d'une hachette plate en roche et un autre tranchant d'une hachette en hématite (1).
…………………….
Tandis qu'en Oranie les flèches sont assez souvent associées à un matériel en pierre polie,
……………………

En Oranie cette industrie est bien connue parce que ce département a été mieux étudié.

Les stations l'es plus caractéristiques sont localisées autour de. Mascara. Dans cette région, outre l'outil en silex on trouve un matériel en pierre polie : haches en boudin et meules dor-mantes.

Cet outillage y est si abondant que nous avons proposé le nom de Mascaréen (2) pour dési-gner cet âge du lithisme africain.
………………….


Dans mon 2e catalogue des stations préhistoriques de l'Oranie, 1893, j'ai mentionné la présence de pierres polies dans des koubbas (Aïn Manâa, St-Hippolyte de Mascara). Enfin M. Doumergue (Bull. Soc. Géogr. Oran, 1910, p. 1/1 et 1919, p. 52) en signale également.

Le Docteur Cros, de Mascara, m'a dit avoir trouvé chez un de ses client indigènes de Bab Ali, une superbe hache en. boudin qui fait maintenant partie de sa collection.
…………………..
A Mascara on trouve également de belles stations de cette époque ; le mobilier est d'ailleurs si semblable qu'on pourra généraliser ce que nous en disons pour Oran. Toutefois, à Mascara, on trouve de la pierre polie accompagnant cette industrie, chose que nous n'avons pas encore bservée à Oran. "


Notes:

(1) Peut être ces pierres n'étaient-elles pas polies par les berbèresques mais seulement, utilisées par eux sporadiquement comme me le suggère mon vieil ami L. Siret.

Extrait de :
« Revue africaine », 1922, pages 407 et suivantes

_________________
avatar
Mokhtar
Admin

Nombre de messages : 275
Age : 60
Localisation : Mascara
Date d'inscription : 19/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum